EasyJet quitte Rennes pour le Portugal : Les vraies raisons derrière la fin des vols directs vers Lisbonne et Porto

La compagnie aérienne EasyJet a récemment annoncé qu’elle mettrait fin à ses vols directs au départ de l’aéroport Rennes-Bretagne vers deux destinations portugaises, Porto et Lisbonne, d’ici la fin du mois. Cette décision a été confirmée par l’aéroport lui-même, qui a précisé que la ligne vers Porto prendra fin le 28 octobre et celle vers Lisbonne le 26 octobre.

EasyJet a justifié cette décision en expliquant qu’elle souhaitait se concentrer sur le maintien et le développement des lignes les plus populaires auprès de ses passagers, en proposant les destinations les plus demandées. Cependant, l’Association pour le désenclavement aérien de Rennes-Bretagne (ADARB) a évoqué d’autres raisons pour expliquer l’arrêt des vols d’EasyJet.

En effet, selon l’ADARB, les coûts élevés des taxes d’aéroport et du carburant à l’aéroport rennais ont joué un rôle important dans la décision de la compagnie aérienne. Les compagnies low cost, dont EasyJet, cherchent à minimiser leurs coûts en choisissant des aéroports où les taxes sont moins élevées. Ainsi, EasyJet paie 14? de taxe d’aéroport par passager à Rennes, contre seulement 6? à Nantes. Cette différence représente plusieurs millions d’euros sur une année.

De plus, l’ADARB souligne que l’aéroport de Rennes vend son kérosène à un prix plus élevé que d’autres plateformes, ce qui pousse les compagnies low cost à faire le plein ailleurs. Ces facteurs combinés ont donc conduit EasyJet à prendre la décision d’arrêter ses liaisons vers Porto et Lisbonne depuis Rennes.

Cette annonce est d’autant plus surprenante que l’année dernière, EasyJet considérait l’aéroport de Rennes comme ayant un fort potentiel et envisageait même l’ouverture de nouvelles lignes. Cependant, la réalité semble avoir été différente, et les coûts élevés et la concurrence accrue sur cette ligne vers le Portugal ont eu raison de la compagnie aérienne.

  Voyagez à partir de 34´99€ et vivez une Semaine sainte passionnante

Certains commentaires suggèrent qu’une solution pourrait être de proposer des vols avec des avions de plus petite taille, afin de mieux s’adapter à la demande sur certains aéroports moins fréquentés. Cependant, d’autres soulignent que la concurrence avec d’autres modes de transport, tels que le TGV et les autoroutes, ainsi que les nouvelles réglementations sur les liaisons aériennes courtes, rendent cette option moins viable.

EasyJet mettra fin à ses vols directs entre Rennes et Porto/Lisbonne d’ici la fin du mois. Cette décision est motivée par les coûts élevés des taxes d’aéroport et du carburant à l’aéroport rennais, ainsi que par une concurrence accrue sur cette ligne. Malgré un potentiel initial prometteur, la réalité a montré que ces liaisons n’étaient pas rentables pour la compagnie aérienne.

mentionslegales ph