Le rêve américain, tout le monde a envie de le connaître au moins une fois dans son existence. New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco, Las Vegas, Miami, autant de villes de légende qui évoquent le mythe incarné par les Etats Unis d’Amérique.

Pour vous rendre aux USA, si vous avez du temps, vous pouvez toujours prendre un bateau et faire une croisière. Cela durera environ 7 jours pour arriver sur la côte est depuis l’Europe. C’est le meilleur moyen si vous avez peur de l’avion mais que vous avez le pied marin.

Par contre, si vous êtes pressé, là, il va falloir prendre l’avion. Suivant les saisons, les tarifs des vols peuvent grandement varier, quasiment du simple au double. Dans cet article, vous allez trouver plein de conseils pratiques pour payer moins cher votre vol vers les US.

Faire escale

D’une manière générale, les vols avec escale sont moins chers que les vols directs. Cela peut paraître complètement illogique mais en fait, il y a deux justifications à cela :

  • en faisant escale, vous multipliez les possibilités d’itinéraires par rapport aux vols directs. Vous pourrez ainsi voler sur des compagnies ayant du mal à remplir leurs vols sur certains segments qui baissent alors leurs tarifs pour améliorer leur taux de remplissage.
  • c’est la loi de l’offre et de la demande. Peu de gens aiment être contraints de devoir faire escale car cela prend du temps et cela engendre de la fatigue. Du coup, la demande est beaucoup plus forte en direct ce qui pousse les compagnies à augmenter les prix.

Après, la décision que vous devez prendre est la suivante : est-ce que vous devez faire escale en Europe ou en Amérique du Nord. En partant de France, vous pourrez tout à fait passer par Francfort, Londres, Amsterdam ou Madrid pour rejoindre les Etats Unis. Du coup, vous aurez un premier segment d’une heure puis ensuite un second vol de 6 à 12 heures en fonction de votre destination finale. C’est souvent plus facile d’avoir le vol le plus court en premier. Cela réduit également le risque de rater sa correspondance car le premier vol étant plus court, il y a moins de chances pour qu’il n’arrive en retard.

Vous pouvez aussi commencer votre voyage par le vol transatlantique pour arriver dans l’un des grands hubs aéroportuaires en Amérique du Nord puis ensuite rayonner avec un dernier segment intérieur vers la ville de destination. Il y a de très nombreux aéroports où vous pourrez atterrir pour ce premier vol : New York, Atlanta, Los Angeles, Chicago, Detroit, Montréal, etc…

De toutes façons, durant vos recherches, vous verrez que certaines villes ne sont pas atteignables en direct. C’est le cas notamment de Las Vegas où vous devrez impérativement prendre un vol avec correspondance (http://www.hotels-lasvegas.fr/compagnie-aerienne-las-vegas/).

Réserver à l’avance

Il n’y a pas de secret. Vous obtiendrez très souvent de meilleurs tarifs en réservant vos billets à l’avance. Cela ne sert à rien de tabler sur une offre attractive de dernière minute. Elles sont rarissimes sur les Etats Unis car les vols sont toujours très bien remplis. Donc pour obtenir un tarif promotionnel, mieux vaut réserver 4 à 6 mois avant la date de votre vol. C’est à ce moment-là que vous ferez les meilleures affaires.

Acheter deux billets séparés

En achetant des vols de façon séparée, vous pourrez parfois avoir un tarif plus intéressant qu’avec un itinéraire complet. C’est assez rare mais en cherchant bien, vous pourrez trouver des bons plans. Il vous faudra alors voler avec une compagnie à l’aller puis une autre au retour. Le seul problème avec cette formule est qu’en cas d’annulation, vous pourrez rencontrer des difficultés pour vous faire rembourser le second billet. La compagnie aura beau jeu de vous dire qu’elle ne prend en charge que ses propres billets.

Adhérer aux programmes de fidélité

Chaque compagnie a son propre programme de fidélité. Il récompense les voyageurs réguliers en leur octroyant des avantages mais aussi des offres spéciales. L’adhésion à ces programmes est entièrement gratuite. Vous auriez donc tort de vous en priver. Par exemple, pour Air France, vous pouvez adhérer au programme Flying Blue qui vous permet d’accéder ensuite d’acheter des billets avec des miles chez toutes les compagnies aériennes membres de l’alliance Sky Team : KLM, Delta, etc…

Chaque vol vous permet d’accumuler des miles. Il y a chaque mois des offres spéciales pour échanger vos miles contre un billet à tarif réduit sur certaines destinations. Avec ce système, si vous volez régulièrement, vous allez rapidement bénéficier de réductions appréciables. Le taux de reversion tourne autour de 5% à 7% suivant les compagnies et les classes de réservation.